Skip directly to content

Montréal

De l'Open Data, du "Do-It-Yourself", et bien d'autres autres outils pour "hacker" l'info locale

on mar, 09/11/2012 - 08:00

Par Julien Le Bot

Les usages ne sont plus ce qu'ils étaient. C'est une banalité de le dire, c'est aussi une constatation ordinaire : ils changent tout le temps. Le numérique (au sens large) a engendré tout un tas de basculements/bousculements dans notre façon de vivre et de partager de l'information, de comprendre les dynamiques de territoires, et de s'approprier des outils de publication pour ne pas s'en remettre à des tiers - experts, journalistes, institutionnels de tout poil - pour essayer de saisir ce qui se trame ici ou là. En rétropédalant rapidement sur le cours des innovations et tendances des derniers mois en la matière, on s'aperçoit que, loin d'avoir atteint un moment de "palier", la séquence historique que nous traversons reste vivace, inventive et remuante.  Exemple : s'il existe encore, estime le journaliste Erwann Gaucher, des "déserts journalistiques" dans notre "France moche" et largement jacobine, il n'est pas inexact de dire que chacun peut, désormais, essayer de "hacker son info locale". Les outils sont là, à disposition, et prêts à s'adapter. Exemple : il suffit de jeter un oeil du côté de Montréal et de l'évènement "Hackons la corruption" pour s'apercevoir que, sur la base de libération de données ouvertes (Open Data pour les intimes), c'est une autre façon de comprendre son territoire qui se joue.