Skip directly to content

Données publiques locales

L'Open Data Institute s'apprête à lancer ses programmes (et s'installe sur la Toile)

on ven, 09/14/2012 - 12:58

Par Julien Le Bot

Les données ouvertes ("Open Data", comme on dit dans le sérail) sont, à bien des égards, pas si loquaces que ça. Ce n'est pas qu'elles cachent quelque chose, bien entendu, mais bien plutôt qu"on ne sait pas encore ce qu'elles peuvent nous dire, nous montrer, nous apprendre, ou, tout bêtement, nous apporter. Le Royaume-Uni qui, en 2010, et sous l'impulsion de (Sir) Tim Berners-Lee - celui-là même qui, ne 1989, a "inventé" le Web - avait lancé son portail data.gov.uk, s'engage plus avant en la matière en créant un Open Data Institute chargé d'explorer, de former, d'informer, et de mobiliser les thuriféraires, artisans et industriels d'un secteur en devenir.

« Cities.Data.Gov » : un portail commun pour retrouver les données locales de quatre métropoles américaines (au moins)

on lun, 09/03/2012 - 15:45

Par Julien Le Bot

Qu’est-ce que le progrès ? Ou plutôt, comment faut-il s’y prendre (pour être moderne, innovant, original) ? « A l’américaine, François », conseillait dans « Jour de fête » un personnage de Tati, en roulant ses « r » rondement. Autrement dit, on court, on court, on court derrière sa bicyclette et on avise ensuite. Si on applique cette maxime à l’Open Data local, ça (nous) donne quoi ? Une idée intéressante (et pas si originale que ça) : créer un portail commun pour tout ce qui concerne les données locales. Exemple avec Cities.Data.gov, né dans la torpeur de cet été 2012 de l’autre côté de l’Atlantique.

De l'innovation ouverte et de l'Open Data dans une livraison estivale et bariolée de liens vagabonds

on jeu, 07/12/2012 - 08:06

Par Julien Le Bot

Gustave Flaubert n’était pas seulement un anarchiste obstiné, c’était aussi un esthète insoumis. Qui avait tout compris aux mouvements qui animent les choses et agitent (le cours de) l’histoire. En témoigne, dans son Dictionnaire des idées reçues, une entrée lumineuse. « Innovation : toujours dangereuse ». A plus forte raison, sans doute, quand elle se fait de manière ouverte puisque tout un chacun est en mesure de se l’approprier. De ce point de vue, le mouvement de l’Open Data est un bonne nouvelle pour la démocratie – comme devenir commun, horizon partagé, et espace public – et l’innovation est en passe d’être au service de tous – tout en étant soutenue par chacun. Yakwala soutient et accompagne à sa manière cette recherche permanente d’innovation ouverte – Open Innovation pour les intimes - en développant des outils pour que vivent les données et l’information (hyper-)locales. Liens vagabonds pour suivre le mouvement.                       

Comment donner de la valeur aux données locales ? Avec l'Open Data de deuxième génération !

on ven, 07/06/2012 - 10:34

Par Julien Le Bot

« On ne demande conseil que pour raconter ses ennuis », écrivait Jules Renard. La formule a du charme et, d’une certaine manière, pourrait s’appliquer à bien des sujets.  Exemple : la libération de données publiques. « Comment ça marche ? » C’est une question à laquelle nombre d’acteurs sont capables de répondre – et Yakwala est de ceux-là. « Mais à quoi ça sert et qu’est-ce que les gens vont bien pouvoir en faire ? » Telle semble être la question pour bien des acteurs publics qui observent ici et là le mouvement en cours (l’ouverture des données) mais s’interrogent encore sur la « réutilisation » (réelle, pertinente, durable) des fameux « jeux de données » dont regorgent les services des collectivités (ce n’est qu’un exemple). La conférence organisée le 5 juillet au Conseil économique, social et environnemental sur un « la valeur des données Open Data de deuxième génération » a permis d’appréhender la façon dont nous allons pouvoir travailler dans les mois et les années à venir.                   

Yakwala soutient les onze propositions du CNNum sur l’ouverture (durable) des données publiques

on mer, 06/06/2012 - 14:14

Par Julien Le Bot

"Tout étant dans Tout", pensait le philosophe grec Anaxagore, la place du hasard est somme toute réduite. Force est de constater que, par moments, les choses s’enchaînent comme si tout avait été prévu : après le succès de Dataconnexions (qui a permis à la communauté des acteurs de l’Open Data d’émerger), le Conseil national du numérique (CNNum pour les intimes) vient de publier un avis portant sur l’ouverture des données publiques qui rassemble, en 11 propositions précises et cohérentes, les éléments dont des (jeunes) entreprises comme Yakwala ont besoin pour pouvoir construire (durablement) leur solution de réutilisation des données au service du public, des usagers, et de la société numérique.                 

Pages