Skip directly to content

Google mitonne à son tour un service local avec Schemer

on lun, 12/12/2011 - 13:54

Par Julien Le Bot

Il y a des périodes où, en un certain sens, ça tire dans tous les sens. Y compris du côté des grosses pointures. Après la « capitulation » de Gowalla – pour reprendre les termes d’Alex Salkever, dans Street Fight Mag, employés après son rachat par Facebook -, c’est au tour de Google d’annoncer (presque en « loucedé »)  la création d’un nouveau service : Schemer. Mais pour faire quoi, cette fois ? Une certitude seulement : il y a du local là-dedans.   

Cette fin d’année 2011 est pour le moins agitée. Le bombardement d’informations est continu, ces derniers temps : Facebook gobe Gowalla, Twitter ripoline son interface, ou encore Google s’installe dans de nouveaux locaux en France. L’exhaustivité n’étant pas de ce monde, il restait de la place pour l’innovation.

La conférence LeWeb’11 a joué la semaine dernière carte du SoLoMo et, en effet, on y est, on y reste, avec Schemer. C’est Drew Olanoff qui, sur TheNextWeb, a commencé à en parler il y a quelques jours. Et le pire, c’est que nous disposons de très peu d’informations. Ce qui, comme chacun sait, est très bon pour susciter le barouf sur la Toile – la preuve, avec ce billet posté en forme de point d’interrogation.

Schemer, c’est un service centré sur l’expérience du « local » - vu et enrichi au travers de la Toile. Seule la page Google + du projet nous permet d’y voir plus clair :

“Whether it’s exploring a new city, checking out a friend’s movie recommendations, or just finding new activities for your weekends, Schemer lets you discover new things to do, share schemes with friends, and make the most of your day.

We’re a scrappy team of Google engineers who wanted to help people do fun stuff in the real world. So we went ahead and built Schemer! We hope you like it.”

Résumons : Schemer pourrait être un service pour (ré-)explorer la ville, si possible en s’appuyant sur le parcours de ses « amis », à l’invitation de son réseau, et pour découvrir de nouvelles choses.

Difficile d’en dire ou d’en savoir plus. Si ce n’est qu’il semble peu près évident que, comme toujours, c’est une bataille de Titans qui se prépare pour mieux vivre et accompagner les usages des internautes en mobilité. Pour ce faire, Google dispose d'un atout : des partenaires. Sur l'onglet "about us", on comprend très vite que ce service sera en mesure d'offrir une quantité importante d'informations susceptibles d'enrichier la navogation/promenade de l'internaute. On y trouve pêle-mêle National Geographic, Time Out, Rolling Stones, mais aussi pas mal de services. Tous, explique bien le site, sont spécalisés dans "la production de contenus". 

Deux options, désormais, pour étancher votre soif de savoir : réussir à vous faire inviter (pour apprécier ce que propose la version bêta), ou tenter d’imaginer ce que ça peut donner en regardant cette vidéo de présentation.

Crédit : Capture d'écran du site Schemer.