Skip directly to content

Une rédaction (éphémère) "storify(e)" à Tunis

on mar, 04/03/2012 - 13:52

Par Julien Le Bot

Les outils sont ce qu'ils sont : des dispositifs techniques qu'il s'agit d'apprivoiser. La bidouille est, en un certain sens, une figure imposée pour qui a envie de comprendre ce que les nouvelles écritures peuvent permettre de réaliser. L'Isamm de Tunis accueille donc ces jours-ci, dans le cadre d'une coopération avec Canal France International et dans le prolongement de #4M, une dizaine de participants venus se frotter aux médias sociaux, aux nouveaux récits, et à la (nouvelle) fabrique de l'information. Extraits sous forme de trombinoscope impromptu (par Asma Belhassine).

Dans le désordre, quelques uns des participants venus montrer les fruits de leur travail et de leurs réflexions. On commence avec avec Aimen Jamli, journaliste reporter d'image, est attentif (toujours) : 

On poursuit avec un exposé très précis, et des recherches méticuleuses de la part d'Abdel Majid Zahmoul :

Chacun y va de ses connaissances, de ses questions, de ses audaces, aussi. Ici, Amel Mnakbi. 

Soumaya Ben Rejeb, qui travaille aussi pour l'Isamm, n'est pas en reste :

Ici, Marwa Bouassida, aussi, étudiante à l'Isamm.  

Un petit coup d'oeil dans le rétrovisuer pour voir la classe entière : 

Pour terminer cet aperçu, un personnage qui ressemble étrangement... au formateur. CQFD. 

---

Crédits : Asma Belhassine (que l'on peut remercier pour les photos !) .