Skip directly to content

Yakwala est en Mauritanie pour orchestrer des ateliers Assalamalekoum Médias !

on ven, 06/15/2012 - 16:05

Par Julien Le Bot

Ceci est un billet pour Nouakchott : après deux jours de présence sur les salons Futur-en-Seine 2012 et i-Expo, Yakwala est (déjà) reparti sur le front (des usages et de la formation) en allant au plus près des spécificités des territoires et des besoins des professionnels. En l'occurence, c'est en marge du festival de musique Assalamalekoum (cinquième du nom), co-organisé par l'Institut français de Mauritanie, que Yakwala va pouvoir mettre en place toute une série d'ateliers destinés à accompagner les journalistes mauritaniens dans leurs pratiques (numériques et culturelles).    

Le programme du festival est dense. Mais au-delà des festivités, une quinzaine de journalistes ont été invités à profiter de cet évènement pour participer, à l'invitation de l'Institut français, à quelques ateliers de travail animé par Yakwala autour du journalisme à l'heure du web, et des opportunités offertes par les outils numériques - pour mieux suivre, comprendre et partager avec le public local les enjeux véhiculés par de telles rencontres culturelles ouvertes sur les artistes de la région.

Par ailleurs, et pour Yakwala, il s'agit, dans le prolongement des missions de formation assurés régulièrement pour des bailleurs internationaux ou par des institutions de coopération, de travailler au plus près des usages, de suivre l'évolution des pratiques et/ou besoins, mais aussi d'apprécier les modalités d'appropriations originales de certains des outils utilisés communément pour partager de l'information.  

Pour plus de détails sur le festival, son programme, et l'ensemble des ateliers proposés, deux options au moins :

- Le site du festival Assalamalekoum =>  http://www.assalamalekoum.com/site/ateliers.html

- Le site de l'Institut français de Mauritanie => http://www.institutfrancais-mauritanie.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=16&Itemid=22  

---

Crédit : Image reproduite avec l'aimable autorisation des organisateurs du Festival Assalamalekoum.