Skip directly to content

Chez Simplon.co, qu'est-ce qu'on y fabrique ? Conversation avec Erwan Kezzar

on mer, 10/23/2013 - 16:25

Par Julien Le Bot 

Cela fait bientôt six mois qu'on en entend parler. L'équipe de Simplon.co s'est installée à Montreuil, dans un atelier retapé de bas en haut (et de long en large), sis au 55 de la rue de Vincennes. C'est grand, c'est blanc, et c'est idéal pour phosphorer. Il y a un canapé, des tables, beaucoup d'espace, un grand écran et de la hauteur sous plafond. Erwan Kezzar est l'un des co-fondateurs de cette école (qui n'est pas tout à fait une) qui forme des porteurs de projets, qui fédère des énergies (Canal France international, Ministère de la Culture ou encore Orange), et qui s'efforce de transmettre les "bonnes pratiques". Rien de moral là-dedans, qu'on se rassure : ce n'est pas une maison de correction, il ne s'agit pas de donner des leçons (de choses). Il s'agit de constuire (dès lors qu'on est prêt à y aller). De diffuser. D'apprendre pour consolider, inventer, développer. C'est, pour le dire un peu vite, un atelier exigent pour des artisans du numérique. Conversation (et mode d'emploi) avec Erwan Kezzar.     

DSC_0050

Simplon.co, on l'a bien compris, ça a l'air sympa. Mais comment ça marche ? Qui fait quoi ? Qui sont les élèves (ou les "apprenants"), qui sont les soutiens, et y-a-t-il seulement un modèle économique à tout ça ? 

Attablé dans un coin de l'atelier, dans un bureau vitré légèrement en retrait de toute l'équipe des apprentis codeurs, entretien improvisé avec Erwan Kezzar, co-fondateur de Simplon.co.   

--

Crédit : @Juliant (Licence Creative Commons BY-SA 2.0)