Skip directly to content

Le blog de Julien Le Bot

Souvent habitude (de lecture) varie. Et bien fol qui s'y fie ?

on ven, 11/25/2011 - 09:09

Par Julien Le Bot

Dans le jargon, on appelle ça des tendances. L'homme contemporain étudie à la loupe tout ce qu'il peut, mais aussi tout ce qu'il fait. On peut tout à fait le comprendre. A l'heure où la Toile bouscule et nos habitudes (au sens large) et nos outils (de connaissance), il n'est pas inintéressant d'observer ce que le lecteur-et-internaute fabrique quand il cherche de l'info. Pour tenter de voir, notamment, ce que ça peut changer à l'échelle locale.      

Avec Walls.im, l'interaction hyperlocale passe en bêta

on mar, 11/22/2011 - 18:28

Par Julien Le Bot

Tous les chemins sur la Toile mènent ici-bas. Le web est aujourd'hui l'un des plus sûrs détours pour s'adresser à son voisin. Pour solliciter un coup de main, ou pour aller s'installer ailleurs sans avoir l'impression de débarquer au milieu de nulle part. Cette territorialisation des pratiques numériques s'appuie souvent sur les réseaux sociaux existants (Facebook, Twitter, voire Foursquare). De nouveaux acteurs débarquent. Après N0tice, ce pourrait être Walls. Extrait vidéo d'une plateforme en bêta.    

Pure player local : anatomie d’un lancement avec Carredinfo

on mar, 11/22/2011 - 14:49

Par Julien Le Bot

Il paraît que les crises provoquent des « redoublements de vie ». Châteaubriand (François-René de son prénom), à qui l’on doit cette expression, s’y connaissait en la matière (spleen, révolution, et tutti quanti). Alors quand rien ne va (économiquement), il faut y aller (concrètement). Entretien avec Xavier Lalu, cofondateur du site Carredinfo.fr qui, comme son nom ne l’indique pas, est installé à Toulouse.   

La presse locale américaine en passe de tenter le tout-numérique

on lun, 11/21/2011 - 14:58

Par Julien Le Bot

Dans notre imaginaire (continental, européen, français), les Etats-Unis restent une terre de francs-tireurs. C’est (encore), à bien des égards, un Far West. Où l’on peut et doit jouer des coudées franches. Portrait d’un journaliste, John Paton, qui précipite (sans états d’âme) la presse locale sur la Toile. Et selon le New York Times, ça marche.  

Pages